banner etancheite

BIEN ÉTANCHE

cge etancheurUn toit plat est bien plus qu’une simple toiture. Il est
utilisé de multiples manières, par exemple comme
terrasse accessible, pour créer une surface extérieure
écologique ou pour produire de l’énergie. La formation
d’étancheur CFC est tout aussi variée que les utilisations que l’on fait des toits plats. Les étancheurs isolent et étanchent les constructions de toiture exigeantes mais posent également des  revêtements de terrasses ou assurent le verdissement des toits plats. Ils apprennent comment protéger les toits plats des intempéries et veillent également à réduire les consommations d’énergie et à préserver l’environnement. Ceci crée un confort et un climat de vie agréable.

Les étancheurs travaillent avec les matériaux les plus divers: bitume, asphalte coulé, plastique, etc. Ils étanchent les toits plats, les terrasses, les avant-toits et les caves contre la pluie et des nappes phréatiques. Ils créent divers revêtements accessibles sur les terrasses, posent des dalles et créent des espaces verts. La technicité est aussi demandée sur les ouvrages d’art comme des ponts et des tunnels. La gestion des instructions de montage fait partie du travail quotidien des étancheurs CFC. Ils connaissent les directives et les normes de construction. Les étancheurs CFC peuvent dessiner des surfaces, faire des calculs et savent comment utiliser les matériaux nécessaires.

«Ce que j’apprécie dans le travail d’étancheur, c’est de pouvoir travailler souvent à l’air libre et de faire des choses très variées. Mon travail préféré est de souder la deuxième couche sur laquelle sera apposée la couche de protection.»

Patrik Angst, champion suisse 2016 dans la catégorie étanchéité

FAITS CONCERNANTS LA FORMATION

Conditions École obligatoire achevée
Exigences · Travail précis, ténacité
· Plaisir à travailler à l’air libre
· Esprit d’équipe, fiabilité
· Aptitudes manuelles
Durée 3 ans de formation professionnelle initiale
Salaire d’apprenti par mois* · 1re année d’apprentissage: CHF 800.–
· 2e année d’apprentissage: CHF 1000.–
· 3e année d’apprentissage: CHF 1200.–
Formation à la pratique professionnelle Dans une entreprise formatrice de la branche de l’enveloppe des édifices
Formation scolaire Cours en bloc au centre de formation Polybat
Cours interentreprises (CIE) En complément à la formation en entreprise et à l’école professionnelle, transmission de compétences pratiques de base
Maturité professionnelle Avec d’excellentes résultats scolaires, il est possible d’obtenir une maturité professionnelle, pendant l’apprentissage ou après l’obtention du CFC. Ceci permet d’étudier dans une haute école spécialisée.
Diplôme Étancheur avec certificat fédéral de capacité (CFC)
Salaire minimal avec le CFC* CHF 4438.–/mois
Formation complémentaire Une fois l’apprentissage d’étancheur CFC terminé, il est possible de suivre une formation complémentaire abrégée pour les métiers apparentés suivants:

Formation complémentaire d’un an
· Couvreur CFC
· Façadier CFC

Formation complémentaire de deux ans
· Échafaudeur CFC
· Storiste CFC

Perfectionnement La branche de l’enveloppe des édifices offre une multitude de perfectionnements, jusqu’au niveau de maître polybâtisseur. En outre, les titulaires de la maturité professionnelle ont accès aux hautes écoles spécialisées.

 * Conformément à la CCT de la branche de l’enveloppe des édifices.


 

PRATICIEN EN ÉTANCHÉITÉ AFP

Les jeunes dont les performances sont insuffisantes pour un apprentissage de trois ans peuvent suivre une formation initiale de deux ans comme practicien en étanchéité AFP. Les exigences professionnelles sont un peu inférieures à celles posées aux étancheurs CFC et la formation scolaire est un peu plus simple. Une fois l’attestation fédérale obtenue, il est possible de rejoindre la deuxième année de la formation d’étancheur CFC.


L’utilisation du masculin sous-entend toujours aussi le féminin.

En savoir plus...