banner couverture

ENCORE PLUS HAUT

cge couvreurLes couvreurs CFC évoluent sur des toitures en pente comme des alpinistes. Ils couvrent des toits inclinés avec des tuiles en terre cuite, du métal, de l’ardoise naturelle ou du fibrociment. Le pare-vapeur, l’isolation thermique, la sous-toiture et la couverture qui conférera à l’immeuble un caractère unique son posés en équipe. Ils veillent à ce que la chaleur reste dehors en été et à l’intérieur en hiver afin d’offrir un climat de travail et de vie agréable dans les pièces.

Étant donné les conditions d’habitation actuelles, les bâtiments doivent résister à des contraintes physiques importantes jusque sous la toiture. L’utilisation de différents matériaux requiert un travail très minutieux. Les toitures semblent prédestinées à capter l’énergie solaire. Le montage de capteurs solaires requiert des connaissances techniques spécifiques. Il s’assortit souvent d’une extension de l’étage inférieur, ce qui rend le travail encore plus diversifié.

«Ce que je préfère, c’est de travailler sur de vieilles toitures car elles ont souvent des décorations, des tourelles ou des chéneaux intéressants. En outre, les toitures anciennes ne sont pas toujours très droites. Je les trouve vraiment  passionnantes.»

Patrick Güttinger,
champion suisse 2016 dans la catégorie couverture de toitures

FAITS CONCERNANTS LA FORMATION

Conditions École obligatoire achevée
Exigences · Pas de vertige
· Bonne constitution physique
· Esprit d’équipe, fiabilité
· Aptitudes manuelles
Durée 3 ans de formation professionnelle initiale
Salaire d’apprenti par mois* · 1re année d’apprentissage: CHF 800.–
· 2e année d’apprentissage: CHF 1000.–
· 3e année d’apprentissage: CHF 1200.–
Formation à la pratique professionnelle Dans une entreprise formatrice de la
branche de l’enveloppe des édifices
Formation scolaire Cours en bloc au centre de formation Polybat
Cours interentreprises (CIE) En complément à la formation en entreprise et à l’école professionnelle, transmission de compétences pratiques de base
Maturité professionnelle Avec d’excellentes résultats scolaires, il est possible d’obtenir une maturité professionnelle,
pendant l’apprentissage ou après l’obtention du CFC. Ceci permet d’étudier dans une haute
école spécialisée.
Diplôme Couvreur avec certificat fédéral de capacité (CFC)
Salaire minimal avec le CFC* CHF 4438.–/mois
Formation complémentaire Une fois l’apprentissage de couvreur terminé, il est possible de suivre une formation complémentaire abrégée pour les métiers apparentés suivants:

Formation complémentaire d’un an
· Étancheur CFC
· Façadier CFC
· Échafaudeur CFC

Formation complémentaire de deux ans
· Storiste CFC

Perfectionnement La branche de l’enveloppe des édifices offre une multitude de perfectionnements, jusqu’au niveau de maître polybâtisseur. En outre, les titulaires de la maturité professionnelle ont accès aux hautes écoles spécialisées.

 * Conformément à la CCT de la branche de l’enveloppe des édifices.


 

PRATICIEN EN COUVERTURE AFP

Les jeunes dont les performances sont insuffisantes pour un apprentissage de trois ans peuvent suivre une formation initiale de deux ans comme practicien en couverture AFP. Les exigences professionnelles sont un peu inférieures à celles posées aux couvreurs CFC et la formation scolaire est un peu plus simple. Une fois l’attestation fédérale obtenue, il est possible de rejoindre la deuxième année de la formation de couvreur CFC.


L’utilisation du masculin sous-entend toujours aussi le féminin.

En savoir plus...